Merci !

Chères Bisontines, chers Bisontins,

Dimanche, vous avez décidé de porter l’équipe de rassemblement des écologistes, de la gauche et des citoyens que je portais à la tête de cette ville. L’ensemble des candidats se joint à moi pour vous en remercier très sincèrement.

Une page se tourne à Besançon. Je tiens à saluer notre maire pendant 19 années, Jean-Louis Fousseret, qui a pleinement rempli son rôle y compris dans cette prolongation subite liée à la crise sanitaire du Covid-19. Je le remercie pour ses mots dimanche soir et pour la transition républicaine qu’il a préparé pour le bien de notre ville.

Comme de nombreuses villes en France, Besançon devient une ville écologiste. Dès lundi, nous nous sommes mis au travail et nous préparons la mise en œuvre de notre projet.

L’équipe que vous avez élue transformera la ville, déterminée à faire face aux défis qui se présentent à nous. L’urgence sociale, économique et climatique guidera notre action pendant tout ce mandat.

Mais la participation extrêmement faible à Besançon comme partout en France, nous appelle à répondre dès à présent à cette crise démocratique. Nous sommes conscients de cette démobilisation et nous souhaitons, par nos actes, redonner confiance en la parole des élu·e·s. Cette ville, nous la transformerons ensemble.

Bien que nous ayons fait l’objet de nombreuses caricatures dans cette campagne, cherchant à dénier l’urgence de transformer notre modèle de société, nous vous démontrerons que notre rassemblement n’est ni radical, ni dogmatique au prétexte qu’il veut développer les solidarités et protéger l’environnement. Simplement déterminé à préparer l’après.

Maire, je respecterai l’opposition, je serai ouverte au dialogue, en conservant ma détermination à mettre en œuvre le projet pour lequel les Bisontin·e·s ont voté.

Ce projet, c’est celui de la transition pour un territoire et ses forces vives. Nous réduirons les dépendances à une globalisation des marchés et de l’économie. Nous n’opposerons pas économie et écologie, mais ferons de l’écologie la meilleure alliée de l’économie de demain.

Notre mandat sera celui de la co-construction. Mon équipe sera présente, au plus près de vous.

Pour le Grand Besançon Métropole, je souhaite partager avec les maires et les conseillers municipaux une ambition commune.

Le Grand Besançon sera un territoire de production, d’invention, d’innovation, de développement durable pour répondre aux enjeux du XXIe siècle.

Nous porterons les alliances de territoires plutôt que les oppositions stériles. Nous voulons établir des partenariats avec Dijon, Mulhouse, Neuchâtel ou Fribourg-en-Brisgau. Mais au-delà, nous souhaitons tisser des liens avec des villes qui ont fait le choix de l’écologie, comme Strasbourg ou Lyon.

La crise sanitaire que nous traversons, nous ne l’oublierons pas. Elle a été un moteur de solidarité. Nous n’oublions pas le dévouement de celles et ceux qui ont permis à notre société de tenir. Nous en tirerons les leçons pour anticiper et construire des scénarios si de tels épisodes devaient se reproduire. Le coronavirus a mis à l’épreuve notre société. Regardons en face ce qu’il a démontré, révélé. Préparons l’après.

Dès aujourd’hui, nous prenons l’engagement de réussir Besançon, avec vous.

Merci pour votre confiance. J’ai pu compter sur vous dimanche, vous pourrez compter sur toute mon équipe, vous pourrez compter sur moi.

Anne Vignot

Taille des caractères
Fort contraste